Le Donjon Déodatien

ph’nglui mglw’nafh Cthulhu R’lyeh wgah’nagl fhtagn

Le mardi 27 avril 2021

Cthulhu : Death May DieCthulhu : Death May Die

Durant les années folles, de courageux héros vont s'opposer aux manigances des cultes des Grands Anciens et feront face à des créatures cauchemardesques.

Vont-ils mener l'enquête ?

Non.

Vont t-ils subtilement décrypter des textes anciens, recomposer un puzzle occulte ?

Que nenni.

Alors, que vont-ils faire, demande le spectateur en haleine ?

Défoncer toutes ces abominations. Avec des flingues, des haches, de la dynamite, et même les dents si le reste ne fonctionne pas. Bref, c'est un Ghostbusters avec plein de tentacules. Un Dungeon Crawler du Mythe. 

Voilà un "pitch" fort à propos de ce jeu de CMON : "Cthulhu, Death May Die". 

Dans CDMD (abréviation créé pour l'occasion), chaque joueur incarne un personnage avec pour mission de bannir un Grand Ancien choisi avant la partie (la boîte contient Cthulhu et Hastur, mais moult autres arrivent). Pour le bannir, rien de plus simple, il suffira de le taper suffisamment fort pour lui passer l'envie de passer les prochains siècle sur Terre. Tout cela sent bon l'ameritrash, et on est en plein dedans. 

La mécanique repose sur un astucieux système de jet de dé. Parmi les résultat, vous pourrez obtenir des tentacules, qui vous feront progressivement basculer vers la folie. Mais au fur et à mesure que la santé mentale de votre personnage part en morceaux, ses capacités se renforceront. Comme le jeu s'en enorgueillit, les personnages "carburent à la folie" ! Les déments sont plus puissants ! Enfin, jusqu'à ce qu'ils sombrent définitivement dans la folie, et finissent par adopter une position fœtale sur le sol. Il va falloir marcher constamment au bord du précipice. 

L'ensemble du jeu déborde de mécanismes astucieux et plutôt innovants pour un jeu de ce type : la division des scénarios en "épisodes" et en "saisons" ; la possibilité de combiner un Grand Ancien (deux au choix dans la boîte) et un scénario (six sont inclus dans la boîte) ; la gestion des folies intrinsèques à chaque personnages et une ergonomie du matériel au top. 

Les figurines sont absolument somptueuses, de la qualité qu'on est en droit d'attendre de CMON mais à laquelle nous autres, fans des jeux dérivés du Mythe de Lovecraft, n'étions pas habitués (Demeures de l'Epouvante, c'est vers toi que je tourne mon regard). 

Enfin, avant de conclure, il est à noter que le jeu fait preuve d'un second degré jouissif, presque parodique. Les citations des personnages sont d'un naïveté hilarante, et le concept du jeu (pour faire apparaître le Grand Ancien, il faut stopper le rituel qui l'invoque, WTF?) est vraiment désopilant. Finalement, c'est ce décalage entre l'univers visuel et graphique (très sérieux) et les concepts et interprétations du jeu qui en font tout le sel. 

Si je devais jouer aujourd'hui à un Dungeon Crawler ou une sorte de RPG tactique, je choisirais CDMD : il est rapide, fun, tactique, décomplexé et avec un univers visuel engageant. 

Et franchement cela suffit largement à en faire un excellent jeu !

Cthulhu : Death May Die

Cthulhu : Death May Die

1 - 5
120 min.
14 ans
99,00 €